Le temple de Jokhang

Publié par Aymeric En Chine le mardi 09 mai 2017

Jouez et apprenez
à parler le chinois

Cours de chinois en ligne

A la découverte du temple Jokhang au Tibet, deuxième lieu de culte le plus populaire de Chine.

Informations et Histoire du Temple de Jokhang au Tibet

  • Autres appellations et noms : Monastère de Jokhang / Tsuklakang / Qoikang Monastery / Jokhang Temple / Jokhang Monastery / Zuglagkang / (en Tibétain: ཇོ་ཁང། / en Chinois: 大昭寺)
  • Localisation : Place (Square) de Barkhor à Lhassa (Capitale du Tibet)
  • Dates de construction :
    • Le roi tibétain Songtsen Gampo a fait construire ce temple au VIIème siècle (en l’an 639) afin de célébrer son mariage avec ses 2 épouses : la Princesse Chinoise Wencheng de la dynastie des Tang, et la Princesse Népalaise Bhrikuti.
    • Le temple a été agrandi plusieurs fois au cours de l’histoire, et des rénovations et améliorations importantes ont eu lieu en 1610, sous les directives du 5ème Dalai Lama. Le temple a été rénové de nombreuses fois depuis.

Décorations typique de la culture bouddhiste tibétaine dans l'une des cours intérieures du Temple

  • Architecture : D'inspiration Indienne, Tibétaine,  Népalaise et Chinoise, la superficie du temple est de 2,5 hectares. Le temple de Jokhang est un vaste complexe composé de chapelles, de bâtiments résidentiels et de services, ainsi que de cours. Majoritairement construits à partir de bois et de pierres, le temple est divisé en 4 parties avec 4 entrées principales disposées aux 4 points cardinaux, permettant le pèlerinage des fidèles. Le Jokhang possède 4 étages, et est majoritairement recouvert de tuiles en bronze dorées.
  • Culte : Bouddhisme Tibétain. Ecoles de Gelug, Guéloug, Geluk, Guéloukpa ou Guélougpa (aussi appelé l’école des bonnets jaunes). Toutes les différentes écoles de Bouddhisme y sont cependant acceptées.

Statue du Bouddha Sakyamuni (Jowo), une des statues les plus vénérées du culte bouddhiste tibétain

  • Faits marquants :
    • Le monastère de Jokang est la résidence principale au Tibet du Dalai Lama, et du Panchen Lama (les 2 rangs les plus élevés dans le culte bouddhiste tibétain)
    • Ce temple est considéré comme étant le temple le plus sacré du Tibet et du Culte Bouddhiste Tibétain, et considéré comme le cœur spirituel de Lhassa
    • Jokang abrite une des statues les plus vénérées du culte bouddhiste tibétain, le Jowo, qui est une représentation du jeune bouddha Sakyamuni, aussi appelé Bouddha Gautama dans d’autres cultes bouddhistes, ou le Bouddha fondateur du Bouddhisme (le Bouddha des Bouddhas). Le Tibet abrite 2 statues de Sakyamuni (ou Bouddha Gautama), qui auraient été sculptées durant sa vie. Lorsque Sakyamuni était en vie, il refusait toute forme de vénération personnelle, et n’a jamais autorisé le fait d’être représenté en sculpture. Seulement 3 statues conçues par lui-même avaient la permission d’être sculptées : une statue le représentant lors de ses 8 ans et de ses 12 ans alors qu’il était encore un prince Indien, et la dernière lors de son âge adulte.
    • Le temple de Jokhang a été le triste théâtre de massacres, de pillages et de saccages au cours de son histoire, notamment pendant la guerre entre le Tibet et le Népal, mais aussi lors de la révolution culturelle Chinoise

Vous avez d’autres anecdotes ou infos sur le Temple de Jokhang? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

 Quelques photo pour voyager...

Vue du Temple de Jokhang depuis la Place Barkhor

Dragon doré sur le toit du temple de Jokhang, après sa rénovation en 2014

La statue du Bouddha Jowo Shakyamuni (Bouddha Gautama) qui aurait été bénie personnellement par le Bouddha

Publié par Aymeric En Chine

"Vivre avec l'art et faire de sa vie une oeuvre d'art !"

Jouez et apprenez
à parler le chinois

Cours de chinois en ligne

Commentaires

Le temple de Jokhang

Publié par Aymeric En Chine le mardi 09 mai 2017

A la découverte du temple Jokhang au Tibet, deuxième lieu de culte le plus populaire de Chine.

Informations et Histoire du Temple de Jokhang au Tibet

  • Autres appellations et noms : Monastère de Jokhang / Tsuklakang / Qoikang Monastery / Jokhang Temple / Jokhang Monastery / Zuglagkang / (en Tibétain: ཇོ་ཁང། / en Chinois: 大昭寺)
  • Localisation : Place (Square) de Barkhor à Lhassa (Capitale du Tibet)
  • Dates de construction :
    • Le roi tibétain Songtsen Gampo a fait construire ce temple au VIIème siècle (en l’an 639) afin de célébrer son mariage avec ses 2 épouses : la Princesse Chinoise Wencheng de la dynastie des Tang, et la Princesse Népalaise Bhrikuti.
    • Le temple a été agrandi plusieurs fois au cours de l’histoire, et des rénovations et améliorations importantes ont eu lieu en 1610, sous les directives du 5ème Dalai Lama. Le temple a été rénové de nombreuses fois depuis.

Décorations typique de la culture bouddhiste tibétaine dans l'une des cours intérieures du Temple

  • Architecture : D'inspiration Indienne, Tibétaine,  Népalaise et Chinoise, la superficie du temple est de 2,5 hectares. Le temple de Jokhang est un vaste complexe composé de chapelles, de bâtiments résidentiels et de services, ainsi que de cours. Majoritairement construits à partir de bois et de pierres, le temple est divisé en 4 parties avec 4 entrées principales disposées aux 4 points cardinaux, permettant le pèlerinage des fidèles. Le Jokhang possède 4 étages, et est majoritairement recouvert de tuiles en bronze dorées.
  • Culte : Bouddhisme Tibétain. Ecoles de Gelug, Guéloug, Geluk, Guéloukpa ou Guélougpa (aussi appelé l’école des bonnets jaunes). Toutes les différentes écoles de Bouddhisme y sont cependant acceptées.

Statue du Bouddha Sakyamuni (Jowo), une des statues les plus vénérées du culte bouddhiste tibétain

  • Faits marquants :
    • Le monastère de Jokang est la résidence principale au Tibet du Dalai Lama, et du Panchen Lama (les 2 rangs les plus élevés dans le culte bouddhiste tibétain)
    • Ce temple est considéré comme étant le temple le plus sacré du Tibet et du Culte Bouddhiste Tibétain, et considéré comme le cœur spirituel de Lhassa
    • Jokang abrite une des statues les plus vénérées du culte bouddhiste tibétain, le Jowo, qui est une représentation du jeune bouddha Sakyamuni, aussi appelé Bouddha Gautama dans d’autres cultes bouddhistes, ou le Bouddha fondateur du Bouddhisme (le Bouddha des Bouddhas). Le Tibet abrite 2 statues de Sakyamuni (ou Bouddha Gautama), qui auraient été sculptées durant sa vie. Lorsque Sakyamuni était en vie, il refusait toute forme de vénération personnelle, et n’a jamais autorisé le fait d’être représenté en sculpture. Seulement 3 statues conçues par lui-même avaient la permission d’être sculptées : une statue le représentant lors de ses 8 ans et de ses 12 ans alors qu’il était encore un prince Indien, et la dernière lors de son âge adulte.
    • Le temple de Jokhang a été le triste théâtre de massacres, de pillages et de saccages au cours de son histoire, notamment pendant la guerre entre le Tibet et le Népal, mais aussi lors de la révolution culturelle Chinoise

Vous avez d’autres anecdotes ou infos sur le Temple de Jokhang? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

 Quelques photo pour voyager...

Vue du Temple de Jokhang depuis la Place Barkhor

Dragon doré sur le toit du temple de Jokhang, après sa rénovation en 2014

La statue du Bouddha Jowo Shakyamuni (Bouddha Gautama) qui aurait été bénie personnellement par le Bouddha

Sources :

https://en.wikipedia.org/wiki/Jokhang#History
https://www.travelchinaguide.com/attraction/tibet/lhasa/jokhang.htm
http://www.sacred-destinations.com/tibet/lhasa-jokhang-temple
Atlas Obscura: An Explorer's Guide to the World's Hidden Wonders
Envoyez nous vos articles !