La Qipao

Publié par Hiba Aouad le vendredi 08 mai 2020

Jouez et apprenez
à parler le chinois

Cours de chinois en ligne

Qu’est-ce que la Qipao ? Ce vêtement féminin chinois d’origine mandchoue, 滿族, est devenue un véritable effet de mode au début du XXème siècle à Shanghai. Découvrons l’histoire des robes traditionnelles chinoises ensemble.

La Qipao, de qi et pao, robe longue et ample, représentait le costume exclusivement destiné aux femmes mandchoues, de rigueur à la cour. A l’origine, cette robe traditionnelle ne révélait pas les formes corporelles. Elle couvrait les genoux et s’adaptait à tout type de silhouette.


La forme de la Qipao que nous connaissons tous plus ou moins, se rapprochant du corps, est née au début du XXème siècle à Shanghai. Elle se combinait facilement avec les vestes, manteaux et chandails de coupe occidentale. En 1912, elle devint le symbole de luxe, de modernité et de dynamisme. La Qipao connu un essor dans les années 1920 à 1930 où elle se développa rapidement des classes fortunées aux classes sociales, étant de plus en plus portée par les étudiantes.
La Qipao est une robe d’une seule pièce avec un col scindé (« col Mao »). A l’origine, elle descendait jusqu’aux chevilles puis les modèles de villes ont raccourci jusqu’en dessous du mollet. Les collections de prêt-à-porter sont apparues à la fin du XXème siècle pour les modèles s’arrêtant au-dessus du genou. Concernant les manches, elles étaient longues au départ puis, très vite, de nombreuses variations ont fait leur apparition : courtes, absentes, ballon, etc. Le col quant à lui n’a pas changé. Les modèles les plus courants de Qipao possèdent une fente au niveau des cuisses. La Qipao se fermait en haut sur le devant grâce aux « boutons chinois ». Aujourd’hui, la Qipao se ferme généralement grâce à une fermeture à glissière sur le côté de la robe. La Qipao était généralement faite de soie, matériau provenant de la ville de Suzhou où la soie y était réputée. Les femmes portaient la Qipao quelle que soit leur origine sociale et seules les différences de conception étaient des marqueurs sociaux (matériaux, style, ornements).

Symbole du capitalisme, la Qipao a été interdite en Chine sous Mao Zedong, où les bleus de travail et les vestes molletonnées des classes paysannes et laborieuses étaient la tenue de rigueur.
Enfin, la Qipao a été popularisée grâce au cinéma shanghaïen où figuraient des actrices en vogue parées de ce vêtement mettant en valeur les courbes féminines. Cette robe traditionnelle chinoise est désormais très connue. D’ailleurs, des créateurs-concepteurs de mode du monde entier s'approprient la robe et l'adaptent à leur propre style.

Jouez et apprenez
à parler le chinois

Cours de chinois en ligne

La Qipao

Publié par Hiba Aouad le vendredi 08 mai 2020

Qu’est-ce que la Qipao ? Ce vêtement féminin chinois d’origine mandchoue, 滿族, est devenue un véritable effet de mode au début du XXème siècle à Shanghai. Découvrons l’histoire des robes traditionnelles chinoises ensemble.

La Qipao, de qi et pao, robe longue et ample, représentait le costume exclusivement destiné aux femmes mandchoues, de rigueur à la cour. A l’origine, cette robe traditionnelle ne révélait pas les formes corporelles. Elle couvrait les genoux et s’adaptait à tout type de silhouette.


La forme de la Qipao que nous connaissons tous plus ou moins, se rapprochant du corps, est née au début du XXème siècle à Shanghai. Elle se combinait facilement avec les vestes, manteaux et chandails de coupe occidentale. En 1912, elle devint le symbole de luxe, de modernité et de dynamisme. La Qipao connu un essor dans les années 1920 à 1930 où elle se développa rapidement des classes fortunées aux classes sociales, étant de plus en plus portée par les étudiantes.
La Qipao est une robe d’une seule pièce avec un col scindé (« col Mao »). A l’origine, elle descendait jusqu’aux chevilles puis les modèles de villes ont raccourci jusqu’en dessous du mollet. Les collections de prêt-à-porter sont apparues à la fin du XXème siècle pour les modèles s’arrêtant au-dessus du genou. Concernant les manches, elles étaient longues au départ puis, très vite, de nombreuses variations ont fait leur apparition : courtes, absentes, ballon, etc. Le col quant à lui n’a pas changé. Les modèles les plus courants de Qipao possèdent une fente au niveau des cuisses. La Qipao se fermait en haut sur le devant grâce aux « boutons chinois ». Aujourd’hui, la Qipao se ferme généralement grâce à une fermeture à glissière sur le côté de la robe. La Qipao était généralement faite de soie, matériau provenant de la ville de Suzhou où la soie y était réputée. Les femmes portaient la Qipao quelle que soit leur origine sociale et seules les différences de conception étaient des marqueurs sociaux (matériaux, style, ornements).

Symbole du capitalisme, la Qipao a été interdite en Chine sous Mao Zedong, où les bleus de travail et les vestes molletonnées des classes paysannes et laborieuses étaient la tenue de rigueur.
Enfin, la Qipao a été popularisée grâce au cinéma shanghaïen où figuraient des actrices en vogue parées de ce vêtement mettant en valeur les courbes féminines. Cette robe traditionnelle chinoise est désormais très connue. D’ailleurs, des créateurs-concepteurs de mode du monde entier s'approprient la robe et l'adaptent à leur propre style.

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Qipao
Envoyez nous vos articles !