J'ai expérimenté le HelpX en Chine

Publié par Eloïse Lefebvre le mardi 24 octobre 2017

Jouez et apprenez
à parler le chinois

Cours de chinois en ligne

Le HelpX est un système de bénévolat que j'ai découvert en Australie, proche du Woofing.

J'ai eu la chance d'expérimenté le HelpX en Chine.
En gros, il faut travailler de 3 à 5 heures par jours en échange d'être nourris et blanchis. Alors que le Woofing se déroule plus dans des fermes, il peut y avoir absolument de tout en HelpX.

Les personnes le pratiquant sont appelées les helpeurs. Il y a de bons helpeurs comme de mauvais, comme pour les personnes qui proposent l'hébergement. Si on a de la chance, on peut très bien tomber. La personne ou la communauté pour laquelle on travaille nous emmène un peu partout faire des visites ou découvrir des aspects particuliers de leur vie quotidienne. Ce système est tout simplement parfait pour faire du tourisme hors sentiers battus, à condition, bien sûr, d'être respectueux et travailleurs. Même si je parle ici de tourisme, il faut savoir que souvent le travail exigé est surtout physique et qu'il faut y ajouter les tâches ménagères de la vie quotidienne surtout. Alors, oui c'est fantastique quand on n'a pas les moyens et qu'on ne travail que 2 heures mais pour avoir fait 6 heures plus la cuisine avec une seule journée de repos à déraciner des bambous je vous garantis que cela n'est pas de tout repos !

Je suis donc allé proposer mes services à Pékin à Miayang car j'avais déjà eu un large aperçut de nombreux sites touristiques en Chine. J'ai commencé à travailler dans une famille qui avait un petit garçon de 3ans. Dès que je me sentais en forme, j'allais danser le soir avec la grand-mère et ses amies, la fameuse danse gymnastique Chinoise. Une sacrée expérience !

 

Par contre, l'hiver à Pékin... je ne le conseil pas ! Entre le froid intense et la pollution qui pique les yeux... Parfois je restais enfermé toute la journée avec le petit. J'étais dans une famille très riche qui vivait à la fois de façon occidentale mais aussi chinoise et il y avait un assez grand fossé de culture. Je mangeais très bien mais, à mon arrivée j'ai eu beaucoup de mal avec le petit-déjeuné trop salé et fade du matin (ris à l'eau et brioche au porc). Mais j'ai fini par apprécier le tout au bout de quelques jours. Parfois, il y avait du pain de la fameuse boulangerie "Tous les jours" que beaucoup doivent connaître... et on peut dire que c'est un pain... typiquement asiatique (et oui ! Tous les jours ! Et aussi en Corée.. Quelle chance !).

J'ai eu beaucoup de chance car le petit parlait très bien anglais pour son âge et sa mère se débrouillait aussi. Nous avons fait un musée ensemble, le musée de Mao, pardon ! De l'aviation ! Là aussi, gros choque culturel... comme je vous laisse voir juste sur cette photo... Je n'ai pas trop osé m'approcher...

Et les déplacements en voiture à Pékin... je crois que je n'oublierais jamais les 10h de voiture alors que seul 2h suffisaient en transport en commun... sur des routes parfois en construction... où les voitures allaient dans tous les sens ! La maman voulait tout le temps utilisé sa voiture, car d'après elle, beaucoup d'enfants sont volés en Chine, surtout par la population du Sud... affaire à suivre.

Même si je dis tout ceci, ma première expérience a été fabuleuse et je suis très contente d'avoir pu partager ces moments avec la famille. Cela m'a été très enrichissant car j'ai pu voir une couche de la société assez fermée. D'autant plus que la famille m'a fait découvrir de superbes restaurants (notamment à la mode de Hong Kong ^^). J'ai pu aussi découvrir la banlieue de Pékin et c'est très spécial. Tout autour de leur appartement il y avait des routes immenses fermées... Je n'ai pas compris pourquoi. Autre fait amusant : les personnes âgées avaient mis des fauteuils et canapés dehors devant l'entrée des immeubles. Au départ j'ai cru que c'était des encombrants jusqu'à ce qu'un soir (nuit noire à 18h ) je les croise tous ensemble fumant leurs pipes en pleine réunion. Je ne précise pas ici particulièrement les tâches que j'ai effectué car il s'agissait surtout de garder le petit. Je donnerais plus de précision sur mon travail dans un deuxième article consacré à mon expérience à Miayang.

De quoi finir en beauté cet article, de magnifiques friandises à base de haricots rouge plus ou moins sucré, un véritable régale pour les papilles !

Publié par Eloïse Lefebvre

Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables !

Jouez et apprenez
à parler le chinois

Cours de chinois en ligne

Commentaires

J'ai expérimenté le HelpX en Chine

Publié par Eloïse Lefebvre le mardi 24 octobre 2017

Le HelpX est un système de bénévolat que j'ai découvert en Australie, proche du Woofing.

J'ai eu la chance d'expérimenté le HelpX en Chine.
En gros, il faut travailler de 3 à 5 heures par jours en échange d'être nourris et blanchis. Alors que le Woofing se déroule plus dans des fermes, il peut y avoir absolument de tout en HelpX.

Les personnes le pratiquant sont appelées les helpeurs. Il y a de bons helpeurs comme de mauvais, comme pour les personnes qui proposent l'hébergement. Si on a de la chance, on peut très bien tomber. La personne ou la communauté pour laquelle on travaille nous emmène un peu partout faire des visites ou découvrir des aspects particuliers de leur vie quotidienne. Ce système est tout simplement parfait pour faire du tourisme hors sentiers battus, à condition, bien sûr, d'être respectueux et travailleurs. Même si je parle ici de tourisme, il faut savoir que souvent le travail exigé est surtout physique et qu'il faut y ajouter les tâches ménagères de la vie quotidienne surtout. Alors, oui c'est fantastique quand on n'a pas les moyens et qu'on ne travail que 2 heures mais pour avoir fait 6 heures plus la cuisine avec une seule journée de repos à déraciner des bambous je vous garantis que cela n'est pas de tout repos !

Je suis donc allé proposer mes services à Pékin à Miayang car j'avais déjà eu un large aperçut de nombreux sites touristiques en Chine. J'ai commencé à travailler dans une famille qui avait un petit garçon de 3ans. Dès que je me sentais en forme, j'allais danser le soir avec la grand-mère et ses amies, la fameuse danse gymnastique Chinoise. Une sacrée expérience !

 

Par contre, l'hiver à Pékin... je ne le conseil pas ! Entre le froid intense et la pollution qui pique les yeux... Parfois je restais enfermé toute la journée avec le petit. J'étais dans une famille très riche qui vivait à la fois de façon occidentale mais aussi chinoise et il y avait un assez grand fossé de culture. Je mangeais très bien mais, à mon arrivée j'ai eu beaucoup de mal avec le petit-déjeuné trop salé et fade du matin (ris à l'eau et brioche au porc). Mais j'ai fini par apprécier le tout au bout de quelques jours. Parfois, il y avait du pain de la fameuse boulangerie "Tous les jours" que beaucoup doivent connaître... et on peut dire que c'est un pain... typiquement asiatique (et oui ! Tous les jours ! Et aussi en Corée.. Quelle chance !).

J'ai eu beaucoup de chance car le petit parlait très bien anglais pour son âge et sa mère se débrouillait aussi. Nous avons fait un musée ensemble, le musée de Mao, pardon ! De l'aviation ! Là aussi, gros choque culturel... comme je vous laisse voir juste sur cette photo... Je n'ai pas trop osé m'approcher...

Et les déplacements en voiture à Pékin... je crois que je n'oublierais jamais les 10h de voiture alors que seul 2h suffisaient en transport en commun... sur des routes parfois en construction... où les voitures allaient dans tous les sens ! La maman voulait tout le temps utilisé sa voiture, car d'après elle, beaucoup d'enfants sont volés en Chine, surtout par la population du Sud... affaire à suivre.

Même si je dis tout ceci, ma première expérience a été fabuleuse et je suis très contente d'avoir pu partager ces moments avec la famille. Cela m'a été très enrichissant car j'ai pu voir une couche de la société assez fermée. D'autant plus que la famille m'a fait découvrir de superbes restaurants (notamment à la mode de Hong Kong ^^). J'ai pu aussi découvrir la banlieue de Pékin et c'est très spécial. Tout autour de leur appartement il y avait des routes immenses fermées... Je n'ai pas compris pourquoi. Autre fait amusant : les personnes âgées avaient mis des fauteuils et canapés dehors devant l'entrée des immeubles. Au départ j'ai cru que c'était des encombrants jusqu'à ce qu'un soir (nuit noire à 18h ) je les croise tous ensemble fumant leurs pipes en pleine réunion. Je ne précise pas ici particulièrement les tâches que j'ai effectué car il s'agissait surtout de garder le petit. Je donnerais plus de précision sur mon travail dans un deuxième article consacré à mon expérience à Miayang.

De quoi finir en beauté cet article, de magnifiques friandises à base de haricots rouge plus ou moins sucré, un véritable régale pour les papilles !

Envoyez nous vos articles !